anniversaire lettre d'amour d'une mère à son fils déclaration grossesse fausse couche fertilité témoignage désir enfant blog parents maman bbtma

 

 

Il y a 8 ans avec ton papa nous avons décidé d'être parents. Décider d'avoir un

enfant, tu sais, c'est un grand bouleversement. Il nous a fallu beaucoup de temps

pour passer à cette étape. Quatre mois plus tard, je tombais enceinte. Une chance !

Avec ton papa on a fait le choix de ne rien dire à notre entourage et de garder

le secret. Peu de temps après, j'ai commencé à voir qu'un truc clochait...

J'ai tout de suite filé à l'hôpital et là-bas on m'a annoncé ce que je redoutais tant.

Je faisais une fausse couche... Je suis rentrée éfondrée, en me demandant pourquoi

cela m'arrivait à moi. Je ne pensais pas que cette fausse couche serait aussi

douloureuse physiquement que psychologiquement. Il m'a fallut quelques mois... 

Quelques mois pour faire le deuil de ce début de grossesse et préparer mon corps à

une autre. Quelques mois pour être à nouveau sereine et pleine d'espoir.

- - - - -

Mais il n'y avait rien à faire...

Mon corps ne voulait pas d'une grossesse, je n'arrivais pas à tomber enceinte.

Il s'est passé 4 mois, puis 5, puis 6... puis 1 année, puis 2... puis 4, puis 5 années...

Durant ces longues années, j'ai détesté mon corps, je rêvais tellement d'une grossesse

que j'en arrivais même à le transformer. Je pouvais même parfois ressentir les

symptômes d'une femme enceinte. J'ai pleuré... Très souvent... En cachette...

Aux questions de notre entourage "alors à quand un enfant ?", je répondais toujours

en sérant des dents intérieurement, en usant de l'humour et prétendant que nous n'étions

pas pressés. Ces fameuses questions, aussi intimes soient-elles et qui te replonge

instantanément dans ce qu'il y a de plus douloureux... Durant ces 5 années, je suis devenue

4 fois tata. Et finalement, je me disait que j'avais déjà beaucoup de chance d'être tata...


- - - - -

Et puis un jour, j'ai eu un étrange sentiment. En fait, tu avais choisi le moment ou j'avais

totalement baissé les bras et fait le deuil d'une éventuelle grossesse pour choisir de te

loger au creux de mon ventre. Quelques mois plus tard tu faisais de moi une maman

et tu me faisais connaître l'amour inconditionnel. Aucun mot n'est aujourd'hui

assez fort pour te dire combien je t'aime... 💕 Joyeux 3 ans mon petit bonhomme !